Pari handicap : c'est quoi et comment parier avec ?

Il y a fort à parier que vous ne connaissez pas le Pari handicap... Or, c'est un pari sportif proposé par de nombreux bookmakers et qui permet d'avoir des cotes plus importantes que sur un pari simple.

Qu'est-ce que le Pari Handicap ?

Longtemps interdit en France par l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (l’ARJEL), le Pari Handicap ou Pari avec Handicap devient de plus en plus populaire. Il est ainsi de plus en plus proposé par les bookmakers. Le nom de cette option peut changer d'un opérateur à l'autre.

C'est une tactique consistant à parier sur l'issue d'un match en appliquant un handicap au favori. Cela équivaut donc à considérer l'écart de points entre les deux protagonistes ou équipes de la rencontre, vous trouverez un exemple de pari handicap dans cet article. Quelque part, cette technique rééquilibre de manière artificielle les cotes en offrant ou en retirant des points à l'une des équipes. Le bookmaker aura ainsi attribué un avantage ou un désavantage à l'une des équipes.

Attention cependant car si des cotes plus importantes occasionnent logiquement des gains plus élevés, elles signifient aussi de plus grands risques de perdre. Il est de plus, plus facile de réaliser un pronostic sur des résultats secs que sur des résultats avec handicap. Le parieur qui souhaiterait se lancer dans ce type de pari, doit donc bien garder cet aspet en tête.

Sur quels sports parier avec handicap ?

Ce genre de pari est valable sur tous les sports où il est possible de quantifier l'écart entre 2 compétiteurs. D'un sport à l'autre, ce principe s'exprime différemment :

  • Football, handball, hockey sur glace : le handicap s'évalue en nombre de buts
  • Tennis, Volley : le handicap se chiffre alors en nombre de sets
  • Basket, baseball, rugby : le handicap s'exprime en nombre de points

Il est important de souligner que si le pari handicap concerne généralement un match entier, au football, il peut s'appliquer pour chaque mi-temps.

Comment parier avec handicap ?

Comme pour tous les paris, il faut estimer correctement les forces et faiblesses de chaque protagoniste en les analysant. Cela permettra d'évaluer quelle avance de points serait parfaite afin de rééquilibrer la balance. 

Avant de placer un pari handicap, il faut donc veiller à :

  • Faire un point sur les blessures et les absences
  • La condition physique de chacun
  • L'endroit de la rencontre
  • Le type de compétition
  • Les statistiques sur les rencontres précédentes
  • L’avance appliquée par le bookmaker à l’équipe supposée être la plus faible (ou au joueur si cela porte sur le tennis)
  • La moyenne des buts de chacune des équipes par match
  • La moyenne des buts du meilleur buteur de chaque équipe

Quels sont les avantage et désavantages des paris sportifs avec handicap ?

S'ils peuvent se révéler versatiles et risqués, les paris handicap sont également très polyvalents. Ils rendent possible de récupérer un bénéfice conséquent en cas de rencontres fort déséquilibrées ou serrées. Il faut par contre bien s'assurer du déroulement de la confrontation afin de ne pas perdre sa mise.

Les avantages du pari handicap sont :

  • Peut être gagnant même si l’équipe sur laquelle on a misé perd
  • Permet de réaliser un bénéfice appréciable sur les rencontres très déséquilibrées 
  • Pari convenant particulièrement aux rencontres fort serrées avec un vainqueur très incertain (Classico notamment)

Les inconvénients du pari handicap sont :

  • Plus risqué qu’un pari 1N2
  • Inéligible au Cash Out
  • Exige de bien déchiffrer en profondeur la tournure envisageable de la rencontre

Le cas particulier du Pari Handicap Asiatique

Lors d'un match nul, le pari sera totalement remboursé ou à une certaine hauteur. 
L'avance appliquée peut adopter la structure d'une fraction (¼, ½ ou ¾)

En cas de pari incorrect, il sera cependant possible de récupérer sa mise ou une partie des gains éventuels.

Le pari handicap asiatique s'affiche ainsi 0:2 ; 0:1/4. Le chiffre à droite des deux points est l’avantage alloué à l’équipe en déplacement.

Menu